Comment conduire un camping-car ?

conduire un camping car

Le camping-car convient aussi bien pour les voyages en couple ou en famille. Plus pratique qu’une caravane, ce type de véhicule séduit davantage les ménages à la recherche d’un meilleur confort et d’autonomie lors des voyages. Contrairement aux caravanes, le camping-car n’est pas un véhicule tracté. Il se distingue surtout par sa maniabilité et l’absence des limitations de vitesse. IL faut toutefois comprendre que conduire un camping-car poids lourd n’est pas comme piloter un fourgon aménagé ou van. Bien qu’il ne nécessite pas un nouveau permis, il est souvent préférable de suivre une formation auprès d’une auto-école ou se faire conseiller par un professionnel. Le but étant avant tout de voyager en toute sécurité.

Les préalables à la conduite d’un camping-car

Comme tous les véhicules affectés au transport, la conduite de cette catégorie de véhicule nécessite beaucoup de précautions de la part du conducteur. Pour être autorisé à conduire un camping-car, il faut être en possession d’un permis de catégorie B. Cependant, le poids total autorisé en charge ne doit pas excéder 3,5 tonnes. Par contre, selon le code de la route, un véhicule tractant une remorque dont le poids total est supérieur à 3 tonnes 500 kilogrammes rentre dans la catégorie des poids-lourd. Ce qui nécessite un permis poids-lourd. Vous devez ainsi obtenir, un permis remorque ou permis C.

Il est également nécessaire de bien connaître la hauteur de votre véhicule afin d’éviter les mauvaises surprises en cas de passage sous un pont ou en entrant dans un parking. Avant le départ, prenez soin de vérifier que vos papiers soient en règle : validité contrôle médical ou technique, présence carte grise ou certificat d’immatriculation.

Pour le camping-car, pensez également à vérifier que tout est bien sécurisé dans le véhicule : les portes, les fenêtres et les robinets fermés et rien qui ne risquerait de se renverser !

Les astuces pour bien conduire un camping-car

Les manœuvres et les virages dans un camping-car

Comme la conduite d’un camion ou d’un poids-lourd, il faut toujours tenir compte à chaque manœuvre de la longueur du véhicule, c’est à dire « du porte à faux ». Cet écart correspond à la distance qui sépare les roues arrières de l’arrière du véhicule !

Les rétroviseurs jouent ainsi un rôle très important. Sauf si le véhicule est équipé d’une caméra de recul, il faut se faire aider par l’un des passagers (et l’un n’empêche pas l’autre!) Le gabarit du véhicule a également son importance lors des virages. Si vous n’êtes pas habitué à conduire un véhicule tracteur-remorque, il faut faire très attention.

Le freinage

Même s’il ne s’agit pas d’un poids lourds, n’oubliez pas que plus le véhicule que vous conduisez est lourd, plus la distance de freinage sera important. Ainsi, la distance de freinage d’un camping-car, qu’il soit capucine, intégral ou profilé, sera forcément plus importante que pour une voiture ! Pensez-y !

Limitation de vitesse et dépassement

La question de sécurité routière ne doit jamais être négligée lors de la conduite des véhicules. De plus, vous devez vous acquitter d’une amende en cas de contravention. Il est ainsi nécessaire de bien respecter la limitation de vitesse maximale. Par ailleurs, il faut éviter tout dépassement dangereux, car la moindre négligence peut être fatale.

Servez-vous des cartes et GPS

Certains camping-cars sont équipés de carte et GPS. Ce qui est très pratique, car vous saurez à tout moment le détail du parcours : limite de charge, limitation hauteur ou encore l’existence de passage étroit. Si vous n’avez pas ça, n’hésitez pas à utiliser un GPS spécial poids-lourd par exemple !

Si vous avez le temps, vous pouvez éviter les autoroutes et péages qui sont toujours plus chers en camping-car qu’en voiture !

Dernier conseil : ne vous occupez pas des personnes derrière vous, il est important d’aller à votre rythme, de prendre en main le camping-car, de vous familiariser avec le frein à main à gauche, etc !

Bonne route